Les guides d'explication
Psychothérapeute, psychiatre, psychologue, psychanalyste… Pas facile de se repérer dans le monde des psys. Suivez le guide !
Être actif dans votre thérapie, c’est déjà choisir l’approche qui vous convient. Et ce n’est pas si compliqué !
L’exercice de la psychothérapie obéit à certaines règles. Avant de consulter, prenez le temps de les connaitre !
Vous êtes intéressé(e) par le domaine psy. Notre journaliste va au devant des professionnels pour vous donner envie d’en savoir plus !

LES BONNES PRATIQUES


Se prémunir de toute dérive sectaire

Une dérive sectaire, c'est le dévoiement de la liberté de pensée, d'opinion ou de religion, qui porte atteinte à l'ordre public et/ou aux droits fondamentaux. Pour être simple, c'est la mise en oeuvre par un individu ou un groupe (le gourou etc) de pressions ou de techniques qui visent à créer, maintenir ou exploiter chez une personne (par exemple un patient) un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d'une partie de son libre arbitre. Les conséquence pour cette personne sont dommageables, mais aussi pour son entourage le plus souvent. 

Vigilance dans le secteur de la psychothérapie! Unpsydansmaville est là pour vous orienter mais il faut néanmoins faire attention et ne pas hésiter à parler autour de vous si une première consultation fait naître en vous un doute! 

Nous vous renvoyons sur le site gouvernemental MIVILUDES pour tout complément d'information :  http://www.derives-sectes.gouv.fr/

Dans une dérive sectaire, on retrouve l'un ou l'autre de ces critères: 

- déstabilisation mentale,

- caractère exorbitant des exigences financières,

- rupture avec l'environnement d'origine,

- atteintes à l'intégrité physique,

- embrigadement des enfants,

- discours antisocial, 

- troubles à l'ordre public,

- importance des démêlés judiciaires,

- éventuel détournement des circuits économiques traditionnels,

- tentatives d'infiltration des pouvoirs publics...

Un seul critère ne suffit pas pour établir qu'il y a une dérive sectaire. Le critère de déstabilisation mentale est le premier des critères, et il se suffit à lui même! 

Si lors des premiers entretiens ou au cours de votre psychothérapie vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à en parler autour de vous.